Le Centre municipal de santé de Coucy-le-Château Auffrique,

 

16km Soissons (02), va ouvrir ses portes début mars 2021.

 

Ce nouveau centre médical et paramédical a pour but de proposer une offre de soins diversifiés dans une zone à forte demande. Cadre agréable, dans une zone touristique, commerces, pôle scolaire, EHPAD. Plusieurs salles sont encore disponibles pour accueillir divers professionnels de santé. Des cabinets neufs à louer clés en mains pour des partenaires médicaux et paramédicaux afin de compléter notre équipe actuelle qui comprend déjà deux médecins généralistes, une kinésithérapeute, une sage-femme, trois infirmières, trois ostéopathes, une psychologue, une sophrologue, une naturopathe, une diététicienne et une pédicure-podologue.

 

Nous souhaitons accueillir d’autres professions libérales : un dentiste, un orthoptiste, etc....

 

Salles lumineuses de 11m2, 15m2 ou 70m2 : Importante isolation phonique, climatisation réversible, VMC dans chaque salle, WC privé. 2 salles d'attente séparées : 1 médicale et 1 paramédicale.

Parking gratuit.

Possibilité de louer : la demi-journée (29€), la journée (39€), à mi-temps ou temps complet (à négocier).

 

Pour tout renseignement complémentaire et visite, n'hésitez pas à nous contacter.

Centre de santé de Coucy-le-Château  Auffrique / 03 23 52 50 16

 

 

LES PRATICIENS

Leurs horaires et coordonnées :

D'autres professionnels pourront se rajouter, nous tacherons de tenir à jour ce tableau.

 


Présentation d'Isabelle DESCAMPS

Sophrologue

 

Je me présente Isabelle DESCAMPS, Sophrologue, diplômée de 2 ans de formation à l'Ecole Caycédienne ESNE de Reims qui prône la sophrologie « science de la conscience », technique simple psychocorporelle basée sur des exercices de respiration qui peut vous permettre de libérer des tensions inutiles, gérer votre stress, améliorer la qualité de votre sommeil, etc….

 

Sa particularité est d'être une technique simple, concrète, adaptée à toute personne : enfant, adolescent, adulte, personne âgée.

 

Au fil des séances, elle vous permettra d'harmoniser votre corps et votre mental, de développer une conscience positive et une meilleure connaissance de soi.

 

Elle se pratique en groupe car le groupe apporte une énergie particulière qui permet à chacun de se sentir soutenu par les autres, de partager sans jugement. Elle se pratique aussi en consultation individuelle.

 

Si vous êtes intéressés, je serais présente au Pôle de santé les mercredis matins dès 9H30 jusqu'à 12H30 pour le public enfant, adolescent en groupe/ possibilité aussi de consultations individuelles pour les adultes. Les jeudis soirs, une séance collective d'une heure pour les adultes à 18H.

 

Pour des raisons sanitaires, les groupes seront de 6 personnes maximum.

 

En fin de séance, un temps de relaxation vous sera proposé. Merci de prévoir votre tapis et une tenue confortable.

 

Afin d’organiser au mieux les groupes ou consultations individuelles, merci de me contacter :

 

 

 

 

 


Présentation Asso ETRE et PARTAGE

Etre et Partage proposera une collégiale de pratiquants Bien être.

Certifiés et motivés, la collégiale continue à proposer trois formes de participations différentes : financière, en temps contre temps ou en Troc ainsi nous pouvons accompagner chaque personne et porter assistance sans assister pour développer et populariser d'autres approches
Secrétaire - Lô Dabsalmont - 06.41.68.47.63
Présidente - Véronique Wysocki - 06.42.06.53.95

https://www.etreetpartage.fr/

 

Attendre d'être malade pour se soigner, c'est comme attendre d'avoir soif pour creuser un puits. N'est-ce pas trop tard ?"

 

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) trouve ses racines il y a quelques millénaires dans la plus haute antiquité chinoise. Elle a su s'adapter au fil du temps en se perfectionnant sans jamais oublier ses origines. 

 

Son but premier est de préserver l'équilibre de l'être humain en prenant en considération sa personnalité, son environnement social, professionnel et personnel.

 

Cet équilibre est signe de bonne santé.

 

"Vivre heureux, longtemps et en bonne santé."

 

 

Pour ce faire, la MTC propose 4 temps d'examens constitués de l'observation, l'auscultation, l'interrogatoire et la palpation ainsi que l'analyse de la langue et du pouls. Cela permettra de comprendre la nature de la pathologie et de poser un diagnostic adéquat.

 

 

Une fois le diagnostic trouvé, un traitement sera effectué grâce à différentes techniques comme l'acupuncture, la moxibustion, le massage thérapeutique, les conseils, la pharmacopée chinoise.

 

 

 

 

L’Energétique Traditionnelle Chinoise

 

 

 

L’Energétique Traditionnelle Chinoise date d’environ 3 000 ans.

 

On peut souligner de cette approche deux aspects spécifiques : sa permanence et son universalité.

 

Elle puise ses racines dans la plus Haute Antiquité chinoise mais se veut résolument moderne et des plus adaptée à notre époque car elle n’a cessé d’évoluer et de se transformer.

 

C’est une approche holistique, elle prend par conséquent la personne dans sa globalité, et intervient tant sur le plan préventif que curatif.

 

 

 

Il s’agit d’un système de soin complet qui repose sur cinq piliers :

 

◦ les Tuinas (massages)

 

◦ la pharmacopée chinoise, constituée principalement de produits végétaux et minéraux (compléments alimentaires)

 

◦ l’acupuncture chinoise

 

◦ les exercices de Qi Gong

 

◦ la diététique

 

auxquels s’ajoute immanquablement l’hygiène de vie globale.

 

Le praticien dispose de plusieurs outils dont il pourra faire usage au cours d’une séance.

 

Ces techniques et ces outils sont utilisés en fonction de divers paramètres et en particulier du ou des déséquilibre(s) à rétablir car il s’agit en tout point d’une approche « sur mesure ».

 

La finalité de l’Energétique Traditionnelle Chinoise est principalement d’aider la personne à reprendre en main les rennes de son bien-être et de sa santé et de l’accompagner dans son cheminement.

 

 

 

Important : Les séances ne remplacent pas une consultation médicale

 

 

Ethnomédecine

 

Origine :
Parmi les différentes ethnomédecines du globe, la Médecine Traditionnelle Chinoise occupe une place à part. Cette médecine a en effet conservé une remarquable continuité historique depuis la plus lointaine antiquité, qui fait aujourd’hui d’elle l’un des trésors du patrimoine culturel, scientifique et médical de l’humanité.

 

La médecine traditionnelle chinoise assure, depuis plus de 2500 ans, les soins de santé primaire du quart de l’humanité. Elle est en Chine une médecine d’état, disposant au même titre que la médecine moderne de son ministère, de ses universités, de ses hôpitaux et de ses unités de recherche. Elle forme, après la médecine occidentale, le système médical le plus développé au monde. En effet, c’est une médecine connue et utilisée en Chine (1,4 milliard d’habitants) et, de façon plus ou moins prononcée, dans tous les autres pays d’Extrême-Orient (le Japon, les deux Corée, l’Indonésie, les Philippines, la Malaisie, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, la Thaïlande,) soit au total plus de deux milliards de personnes...Intrinsèquement, comme pour toutes les médecines des pays de civilisation ancienne, il s’agit d’une « naturopathie »... 

 

Elle a su dépasser les frontières et est de plus en plus présente de par le monde en Afrique et en Occident, en Europe et aux Etats Unis. En France elle fut décrite et introduite sous Louis XV. La Médecine Chinoise est aujourd’hui reconnue comme pratique thérapeutique efficace par de nombreux pays même si les législations divergent. Plusieurs pays de l’Union Européenne et d’Amérique du Nord ont donné une place dans leur système de soin à la MTC, comme le Canada, le Royaume-Uni, ou l’Allemagne et la prennent en charge par le système de santé.

 

Si l’efficacité de cette médecine lui a permis de traverser les siècles, ses possibilités d'application sur le terrain l'ont également amenée à se développer hors de Chine, pour gagner progressivement tous les continents. En France, l’une des branches de cette médecine, l’acupuncture, est pratiquée depuis le XVIIIe siècle.

 

Contemporaine de la médecine d’Hippocrate, la médecine traditionnelle chinoise est universelle, naturaliste et humaniste. Elle permet de comprendre et de traiter les maladies par des moyens simples, naturels, efficaces et non iatrogènes*(provoquées par les médicaments).

 

Principe :
Par son fondement holistique et à l’approche globale qui en découle, la médecine chinoise a vocation à prendre simultanément en compte les « trois trésors » constitutifs de l’homme : le « Shen » (l’esprit), le « Qi » (l’énergie) et le « Jing » (la forme physique).Son art vise à rétablir l’harmonie à l’intérieur de chacune de ces trois sphères, ainsi que dans leur influence réciproque, de façon à ce que l’élan 'joyeux 'de vie caractéristique de la bonne santé puisse se manifester pleinement.
 Elle repose sur des méthodes diagnostiques et thérapeutiques qui lui sont propres, et qui se suffisent à elles-mêmes dans le champ thérapeutique qui est le sien.

 

Transmise de maître à élève pendant de nombreuses générations, interdite pendant la révolution culturelle (il s’agit à l’origine d’une médecine impériale), puis rétablie et enseignée sous forme universitaire en Chine, la MTC fait aujourd’hui l’objet d’approches différentes. L’ouverture de la Chine à l’Occident et la transplantation de sa médecine traditionnelle dans d’autres pays, favorisée par l’exil de nombreux médecins traditionnels au moment de la révolution culturelle, ont encore accentué ces différences, qui constituent une richesse autant qu’un danger. C’est pourquoi il importe de conserver intactes les racines millénaires de cette médecine, afin qu’elle puisse toujours demeurer une tradition vivante, capable de s’adapter sans se dénaturer.

 

Pour beaucoup, la MTC se limite principalement, sinon exclusivement, à l’acupuncture. Or, depuis les temps les plus anciens et jusqu’à nos jours, cette dernière ne représente qu’une partie de l’art médical classique utilisé par les thérapeutes du pays le plus peuplé au monde. Son principe thérapeutique suppose l’analyse (l'enquête) des signes et des symptômes, l’établissement du diagnostic, puis du principe de traitement suivi du traitement: du cancer, au sida, de la paraplégie traumatique à la paralysie, de la stérilité à l’impuissance, de la moindre douleur à la plus aiguë, du plus petit dérèglement au plus grand…

 

Comparaison entre la médecine chinoise et occidentale :
La Médecine Chinoise et la médecine occidentale constituent deux systèmes médicaux différents. Il est donc indispensable de maîtriser complètement les aspects spécifiques de la MTC pour être en mesure de faire les relations nécessaires avec les données scientifiques de la médecine moderne, sans les copier ni les appliquer mécaniquement. II ne faut donc ni mélanger les deux systèmes médicaux, ni les opposer, ni en accepter ou en refuser certains aspects sans réflexion préalable.

 

Dans la médecine allopathique (occidentale) l’usage d’antibiotiques (Anti/bio : contre la vie), de vaccins, de radiothérapie, de chimiothérapie et de thérapeutiques lourdes, relève d’une conception autre de la thérapeutique. Il s’agit de faire la guerre à la maladie: détruire  des cellules malsaines, combattre  et  éradiquer  les virus, faire la guerre  aux microbes, mettre au point de nouvelles armes  contre le cancer ou le sida, développer un nouvel arsenal thérapeutique. Cette approche est aussi essentielle…

 

Cependant, cette conception de la médecine est aujourd’hui chez nous tellement courante que beaucoup n’imaginent pas qu’il puisse en exister d’autre. Pourtant, au sein même de la médecine occidentale, des voix s’efforcent depuis longtemps de faire entendre que « le virus n’est rien, le terrain est tout », c’est-à-dire que la maladie ne se développe, comme une mauvaise herbe, que sur un terrain physiologique déséquilibré, par a normalisation de ce terrain.

 

 Ce savoir  être, faire..indispensable à chacun et nous responsabilisant sans nous rendre fautif, redonne à chaque humain sa dimension et sa dignité totale .

 

Dans cette optique, il ne s’agit alors plus de faire la guerre à la maladie, mais de rétablir l’équilibre du terrain, tout en évitant ces « dommages collatéraux » de la guerre contre la maladie que sont : les  effets secondaires  indésirables, la destruction de cellules saines, l'affaiblissement du système immunitaire, les maladies iatrogènes* (provoquées par les médicaments)

 

L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’intérêt de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

 

En 2002, elle la définit comme « comprenant diverses pratiques, approches, connaissances et croyances sanitaires intégrant des médicaments à base de plantes, d’animaux et/ou de minéraux, des traitements spirituels, des techniques manuelles et exercices, appliqués seuls ou en association, afin de maintenir le bien-être et traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie ».

 

Dans sa « Stratégie pour 2014-2023 de l’OMS pour la médecine traditionnelle », l’OMS préconise l’intégration des médecines complémentaires et alternatives (MCA) dans les systèmes de santé nationaux. Lors de la 67e session de la WHA (World Health Assembly ou Assemblée Mondiale de la Santé, l’organe décisionnel suprême de l’OMS) à Genève du 19 au 24 mai 2014, la stratégie de la médecine traditionnelle de l’OMS de 2014 à 2023 a été approuvée. Cette stratégie vise à renforcer la base de connaissances pour les politiques nationales et à renforcer l’assurance qualité, la sécurité, la bonne utilisation et l’efficacité des MCA (médecines complémentaires et alternatives) et de la médecine traditionnelle par une réglementation. Elle vise également à promouvoir la couverture de santé universelle en intégrant les services de MCA et de médecine traditionnelle dans la prestation de services de soins de santé et les soins à domicile.

 

Selon l’OMS: La médecine traditionnelle est la somme des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir, diagnostiquer, traiter et guérir des maladies physiques et mentales. Utilisée depuis des milliers d’années, ses praticiens ont beaucoup apporté à la santé humaine, surtout en tant que prestataires de soins de santé primaires au niveau communautaire. Elle reste très populaire dans le monde. Depuis 1990, elle fait une apparition remarquée dans de nombreux pays développés et en développement».

 

L’acupuncture et la Moxibustion de la Médecine Chinoise ont été inscrites en 2010 sur UNESCO. Déjà en 2006 une liste nationale de chefs d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Chine fut établie, parmi lesquels neuf éléments concernaient la « médecine et la pharmacopée traditionnelles ».

 

 

Le shiatsu

 

C' est une technique de massothérapie d'origine japonaise qui utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps et ainsi promouvoir la santé. Cette  technique de digito-pression travaille sur les points d'acupuncture afin d'harmoniser la circulation de l'Energie corporelle.

 

 En japonais « Atsu » signifie« pression »et « Shi » signifie « doigts ». Il vise à rétablir la circulation de l'énergie vitale, le Qi.

 

Issu de  sagesse traditionnelle chinoise, le shiatsu envisage la santé de l'être humain dans sa globalité : physique, psychique et mentale.

 

En 1955, le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le shiatsu comme médecine à part entière. En mai 1997, l’Union européenne le mentionnait comme l’une des 8 méthodes de médecine complémentaire reconnues dans ses 15 États membres.

 

Pratique des soins :

 

Il se pratique en exerçant des pressions  le long des méridiens .Découle une 'forme 'de communication entre les doigts du praticien et l'accompagné.

 

Chacun étant unique, le diagnostic et le suivi reste individualisé avec un protocole personnalisé.

 

 

 

La fréquence de  3 soins Shiatsu à une dizaine de jours d’intervalle permet un résultat en profondeur et durable dans le temps. Par la suite, quelques séances dans l’année suffisent à maintenir un équilibre énergétique et garantir une santé optimale.

 

Par ailleurs, il est recommandé une séance aux changements de saisons à titre préventif en Février, Mai, Août et Novembre.

 

Principe :
Le Shiatsu agit sur le système nerveux autonome, responsable des fonctions automatiques du corps qui contrôle les muscles lisses, les muscles cardiaques, les fonctions respiratoires, digestives et cardio-vasculaires. Il agit sur la motricité et les sécrétions viscérales. Cette partie de notre système nerveux fonctionne en dehors de notre volonté et gère les fonctions-réflexe de notre corps et notre relation aux stimuli externes.

 

Fonction PARASYMPATHIQUE :
Si le système nerveux autonome s'adapte c'est la fonction PARASYMPATHIQUE :

 

Le Shiatsu va stimuler le système PARASYMPATHIQUE, le modérateur, le régulateur, celui qui fait que le système nerveux s'adapte harmonieusement, afin de rééquilibrer le système nerveux autonome. Le Shiatsu travaille aussi sur les réflexes cutanéo-viscéraux.  

 

Quand les dysfonctionnements se produisent dans les organes internes, l'excitation des nerfs sensoriels viscéraux afférents agit :

 

-    Sur les cordes postérieures de la moelle épinière (les extrémités de la moelle épinière au niveau des vertèbres).

 

-    Sur le système nerveux autonome qui lui est associé.

 

-    Sur les nerfs sensoriels de la peau et des muscles, provoquant une hyperesthésie et une tension musculaire excessive.

 

Fonction SYMPATHIQUE :
Si le système nerveux autonome se ferme c'est la fonction SYMPATHIQUE :

 

Le système SYMPATHIQUE sert à mettre en route les défenses de notre corps face aux agressions extérieures (énergie de défense). C'est la fonction SYMPATHIQUE qui est responsable des blocages d'énergie, et donc des dysfonctionnements de notre organisme. Alors, le système nerveux autonome entre en déséquilibre, et les symptômes apparaissent. 

 

Les énergies :

 

L'énergie de défense,  correspond au système SYMPATHIQUE C'est une énergie YANG, rapide, mobile, qui circule hors méridiens, à la surface de la peau. C'est l'énergie de défense qui protège l'organisme contre l'agression externe.

 

 L'énergie nourricière, correspond au système PARASYMPATHIQUE. C'est une énergie YIN, moins mobile, qui circule dans les méridiens. C'est l'énergie réparatrice de l'organisme, restauratrice des dépenses énergétiques.

 

C'est sur ces deux énergies que le  Shiatsu agit pour : travailler sur les déséquilibres du système nerveux autonome, rééquilibrer les énergies.

 

 

 

 

 

Il y a deux lignes : la première, c'est la ligne située à 1/2 pouce de la colonne vertébrale. La deuxième, c'est la ligne des points YU ou SHU. Elle est située à 1 pouce 1/2 (1,5 CUN) de la colonne vertébrale. Une action sur ces points hypersensibles ou tendus va mettre en route un processus-réflexe sur les organes internes qui leur sont associés.

Corine Fouillard

 

Thérapeute Vittoz

 

Association de l’Atelier Du Temps Présent

 

 

La méthode « fondée » par le Docteur Roger Vittoz se base sur l’équilibre notre Réceptivité (5 sens) et notre Emissivité                    (mental –émotionnel)

 

 

 

 

 

RECEPTIVITE  +  EMISSIVITE

 

 

 

Equilibre

 

 

 

 

 

        L’idée est de revenir dans un premier temps à nos sensations en vivant des exercices de Réceptivité (5 sens) conduit par un thérapeute. L’objectif est de faire un STOP , une PAUSE ,d’arrêter la rumination mentale, la dispersion et de rétablir la réceptivité.

 

 Il y a une progression dans les exercices : actes conscients, développer la concentration, autour de la volonté (choisir, décider, agir), relaxation psychosensorielle ; s’accueillir dans sa globalité, la détente, explorer les intrications psychiques et dénouer les émotions.

 

Ils peuvent s’intégrer dans la vie quotidienne (l’accueil de l’odeur d’une fleur, …)

 

 

 

La répétition des exercices apprend à notre cerveau à fonctionner autrement. En s’appuyant sur la base de cette méthode, le thérapeute peut faire preuve de créativité et construire sa séance en fonction de lui, de la personne ou et du groupe.

 

 

 

Un échange verbal est proposé et amène petit à petit à prendre conscience de nos états corporels et psychiques :

 

 -fatigue, dispersion, inquiétude, bien être, énergie, calme etc.

 

 

 

En conclusion :

 

 

 

Ce que j’aime dans cette méthode :

 

 c’est qu’elle est : -créative, simple en lien avec la matière, la nature.

 

      

 

 

 

Et qu’elle s’intègre dans notre vie au quotidien,

 

s’applique à différents publics,

 

propose un lieu de parole et un échange sur le vécu des exercices,

 

permet de reprendre le gouvernail et amène une joie et un art de VIVRE.